• a Drosera intermédiaire
    Nom scientifique : Drosera intermedia
    Comment la reconnaître ?
    La Drosera est une plante qui mesure à peine 10 cm,
    elle est munie d'une tige verte et de feuilles à
    dominance rougeâtre. Chaque feuille est composée
    d'une tige qui sécrète à sa pointe une substance
    faisant office de glu pour capturer les insectes. La
    Drosera intermédiaire fleurit durant l'été. Les fleurs
    sont disposées au sommet d'une hampe florale. Elles
    possèdent 5 pétales blancs qui ne s'ouvrent que les
    jours de grand soleil.
    Des colonies de Drosera peuvent être observées aux
    abords des mares présentent sur le Domaine du Plec.
    Elles sont aussi visibles sur les chemins de
    randonnées empruntés par les cavaliers, il suffit
    d'ouvrir l’œil pour les observer.
    Mais comment fait-elle pour attraper les
    insectes ?
    Les feuilles de la Drosera sont composées de tiges
    rougeâtres qui sécrètent à leurs pointes une substance
    transparente faisant office de glu pour capturer les
    insectes. Cette substance ressemble à une goutte
    d'eau, de ce fait elle attire l'insecte. Une fois l'insecte
    englué la feuille se replie sur elle-même et des sucs
    digestifs (pepsine) commencent à digérer l'insecte
    encore vivant ; voici un exemple d'agressivité
    végétal
    Où vit-elle ?
    La Drosera est une espèce exigeante et s'épanouit
    seulement si certaines conditions sont réunies. Elle se
    développe sur des milieux lumineux et pauvres en
    éléments nutritifs. La tourbière est l'habitat par
    excellence, elle se défini par une accumulation de
    matière organique qui ne se décompose pas : la
    tourbe. La Drosera s'est adapté au milieu, à défaut
    de trouver les nutriments dans le sol, elle les trouve
    donc dans les airs.
    Où est présente la Drosera intermédiaire
    en France ?
    Les mesures de protections :
    Drosera intermedia est inscrite sur les articles 2 et 3
    de l'arrêté du 20 janvier 1982, fixant la liste des
    espèces végétales protégées à l'échelle nationale.
    Pourquoi est-elle protégée ?
    Différentes menaces qui pèsent sur la Drosera.
    La principale est l'anthropisation de son habitat
    c'est-à-dire la dégradation ou la destruction de
    son milieu de vie par l'Homme. Par exemple, les
    tourbières sont exploitées à des fins
    économiques.
    Une deuxième menace pèse aussi sur la Drosera
    c'est le processus de succession écologique. Il
    entraîne une fermeture de milieu avec
    l'apparition de ligneux (arbres) empêchant la
    Drosera de se développer.
    Alexandre Hallez
    Inventaire National du Patrimoine
    Naturel
    Photo de tourbière